15 mai, 2019

Rising Stars – Eliott Crestan: “Doha sera difficile, mais je vise un record personnel”

L’AG Mémorial Van Damme le 6 septembre constitue la dernière planche de salut pour les athlètes belges dans la perspective du CM de Doha. Dans l’optique d’une saison d’athlétisme estivale qui s’annonce exceptionnelle, nous vous présentons six jeunes Belges qui visent une participation au CM. Eliott Crestan, spécialiste du 800 m, clôture notre série.

Eliott Crestan est LE grand espoir du 800 m en Belgique. L’an dernier, il fut en effet le Belge le plus rapide sur la distance avec un record personnel de 1’46”84. Avec ce chrono, il améliorait son propre record de Belgique chez les juniors. Crestan est actuellement le seul junior de l’histoire en Belgique à être descendu sous les 1’47. Ce temps de référence, notre compatriote l’a établi à l’occasion des demi-finales du Championnat du Monde juniors à Tampere en Finlande. En finale, le protégé d’André Mahy luttait pour les médailles, jusqu’à la chute des athlètes britanniques. Crestan se retrouva distancé et termina finalement quatrième, après avoir été gêné par l’Algérien Cherrad dans la dernière ligne droite.

Ce dernier fut cependant disqualifié après la course, Crestan héritant dès lors de la médaille de bronze. Soit la deuxième médaille belge de l’histoire pour un junior masculin, deux jours après l’incroyable titre mondial de Jonathan Sacoor. 

“Atteindre la finale à Tampere constituait mon plus grand objectif en 2018. Je souhaitais montrer que j’appartenais au top absolu de ma catégorie d’âge et c’est ce que j’ai fait. Un an plus tôt, j’avais échoué au Championnat d’Europe de Grosseto, j’avais donc à cœur de rectifier le tir”, explique Crestan. 

Outre le Championnat du Monde juniors, Crestan a également participé à l’Euro de Berlin ainsi qu’à l’AG Mémorial Van Damme. Deux expériences inoubliables pour l’athlète de 19 ans à l’époque. 

“Après ma médaille de bronze et mon record personnel, je n’étais plus obligé de rien. A Berlin, j’ai tout de même beaucoup appris sur la manière dont se déroule un grand championnat. J’y ai participé en vue des années à venir. Je sais quoi travailler pour les prochaines années. Le Mémorial fut ensuite la cerise sur le gâteau d’une belle saison estivale. C’est tout simplement magnifique de courir devant autant de monde. Cela me motive à m’aligner encore au départ dans notre capitale à l’avenir”, raconte Crestan, désormais âgé de 20 ans.

L’hiver dernier, Crestan a connu un contre-temps avec une fracture de stress au pubis. Longtemps sur la touche, il fut rapidement confronté au même souci à la reprise des entraînements. Accéder à l’Euro Espoirs et aux Mondiaux à Doha semble dès lors difficile. “Je trouvais dommage de ne pas pouvoir courir de compétitions en salle, vu que l’Euro de Glasgow était éventuellement possible. J’ai entretemps repris les exercices de course, mais j’ai des craintes pour ma participation à l’Euro Espoirs puisque je ne disputerai ma première course que fin juillet si tout va bien. Je vais devoir revoir mes objectifs. Je pense que je peux encore m’attaquer à mon record personnel avec une bonne préparation et quelques bonnes courses dans les jambes. Pour Doha, il faut courir en 1’45”80, soit un peu plus d’une seconde de mieux que mon meilleur chrono. Je doute qu’un tel chrono soit possible compte-tenu de la situation, mais nous verrons bien ce que cela donne quand je ferai mon retour à la compétition”, conclut Crestan.