05 septembre, 2019

Lyles et Norman, nouveaux héros du sprint à la chasse au record (du monde)

L’homme le plus rapide sur 200 m cette année, accompagné de l’homme le plus rapide sur 400 m, étaient présents en conférence de presse jeudi après-midi à l’hôtel des athlètes à Bruxelles. Noah Lyles et Michael Norman connaissent parfaitement la piste particulièrement rapide du stade Roi Baudouin et ils sont prêts à enflammer l’AG Mémorial Van Damme!

Le ‘virage de Bruxelles’ est une institution parmi les sprinters. "Je n’ai couru qu’une seule fois pas le passé à Bruxelles", avance Lyles, "mais tout le monde connaît la réputation  du virage et de la piste à Bruxelles: incroyablement rapide! Je m’élancerai vendredi du couloir 7, et c’est selon mon coach le couloir idéal. Le chrono que je vais claquer? Je préfère ne pas évoquer de chiffre. Disons que je souhaite m’en tenir à améliorer mon record personnel."

Le RP de Lyles affiche 19.50, et remonte à début juillet à Lausanne. En terme de chrono, le jeune américain de 22 ans pointe à la 4e place des meilleurs chronos de tous les temps. Seul Usain Bolt (19.19), Yohan Blake (19.26 en 2011 à Bruxelles) et Michael Johnson (19.32) l’ont un jour précédé. 

Pas étonnant que l’on évoque le nom de Bolt. "Bien évidemment, j’ai beaucoup de respect pour ce qu’il a réalisé, mais je veux me faire mon propre nom, marquer la piste de 'my own footprints'. Je ne vais pas me comparer à lui s’il s’agit de danser et chanter, même si je suis capable de rapper", sourit Lyles. Les chaussettes  de Lyles seront également scrutées de près. "Je vais encore les porter demain, mes chaussettes ‘My Hero Academia’." Comprenez pour les néophytes: My Hero Academia est  un 'super héros' issu d’un manga. Taillé pour le nouveau héros du sprint américain ! 

Le second athlète le plus rapide sur 200 m cette année est Michael Norman. Début juillet, il a claqué à Rome un chrono de 19.70. "Mais je vais surtout me concentrer sur le 400 m jusqu’aux  Jeux Olympiques de Tokyo", explique Norman, qui fera figure de super favori vendredi à l’AG Mémorial Van Damme lors de la  finale IAAF de Diamond League du tour de piste. Fort de son 43.45 établi en avril lors d’un meeting à Torrance, il est en effet l’athlète le plus rapide de l’année sur 400 m. 

De nombreux observateurs voient en Norman le futur détenteur du record du monde. Il devra pour ce faire améliorer la marque de 43.03 en possession du Sud-Africain Wayde Van Niekerk depuis les JO de Rio. "Je pense que c’est dans mes cordes. Peut-être pas cette année, mais j’espère dans ce cas l’année prochaine", ambitionne l’autre jeune américain (21 ans). Je suis impatient de vivre la course de demain. J’espère que le temps sera sec et que la course sera très rapide."

Quant à savoir si Lyles envisageait un duel sur 400 face à Norman. "Vous souhaitez vraiment me poser cette question?", a plaisanté Lyles. "Je vais vous donner un indice: ça commence par les deux premières lettres de mon prénom..." No(ah). La réponse est donc négative. En revanche, un duel sur 200 m après Tokyo n’est peut-être pas à exclure… 

Mais revenons à l’évocation du record du monde... "Envisageons d’abord de battre le record des Etats-Unis de Michael Johnson. Je me contenterai de celui du 200 m", a souri Lyles, "et Michael (Norman) peut de son côté améliorer celui du 400 m." Pour y parvenir, il conviendra de descendre sous la marque de 19.32 et 43.18. Qui sait, peut-être dès demain lors de l’AG Mémorial Van Damme?