06 juillet, 2019

Lyles claque 19.50 sur 200 m, le perchiste Lisek franchit 6m01

  • Noah Lyles of the US poses next to a screen reading his time for the Men's 200m as he celebrates after breaking the meeting record in the discipline and winning the race during the IAAF Diamond League competition on July 5, 2019 in Lausanne. (Photo by FABRICE COFFRINI / AFP)

L'Américain Noah Lyles a brillé lors du meeting de Diamond League de Lausanne. Le jeune sprinter de 21 ans a signé la meilleure performance mondiale de l'année sur 200 m en 19.50, soit le 4e chrono de tous les temps. Le perchiste polonais Piotr Lisek s'est lui hissé au-delà de 6m01.

Malgré un léger vent défavorable de 0,1 m/s, Lyles a amélioré son record personnel de 15 centièmes. Il est désormais le 4e athlète de tous les temps sur la distance derrière Usain Bolt (19.19), Yohan Blake (19.26) et  Michael Johnson (19.32). Le temps de 19.50 de Lyles est le chrono le plus rapide sur la distance depuis les Jeux olympiques en 2012. 

 Le perchiste polonais Piotr Lisek est l'autre star de la soirée. Il a franchi pour la première fois de sa carrière la barre mythique des 6m en effaçant une barre à 6m01, autre meilleure performance de l'année. Le Kényan Timothy Cheruiyot s'est également fendu d'une meilleure performance mondiale de l'année en signant le temps de 3:28.77 sur 1.500 m. Aussi étonnant, la seconde place décrochée par le jeune wonderboy norvégien de 18 ans Jakob Ingebritsen en 3:30.16. 

 Sur 5.000 m, l'Ethiopien Hagos Gebrhiwet a levé les bras au ciel un tour trop tôt. Ce qui lui a valu de se faire coiffer par la meute et singulièrement son compatriote Yomif Kejelcha, déclaré vainqueur en 13:00.56. Gebrhiwet s'est finalement contenté de la 10e place.