05 septembre, 2019

Le directeur du meeting, Cédric Van Branteghem, préface le Mémorial

  • Memorial organizer Cedric Van Branteghem pictured during a press conference regarding the 2019 edition of the AG Memorial Van Damme athletics meeting, Thursday 05 September 2019 in Brussels. BELGA PHOTO DIRK WAEM

Les lanceurs de poids lanceront les festivités du 43e AG Mémorial Van Damme jeudi après-midi lors de l’ 'urban' finale sur la place De Brouckère. Vendredi soir, pas moins de 15 finales de l’IAAF Diamond League, ainsi que de nombreux 'promotional events', seront au programme au stade Roi Baudouin. Le directeur du meeting, Cédric Van Branteghem, préface le Mémorial.

"Les 200 et 400 m seront sans aucun doute de grandes épreuves avec les jeunes américains Noah Lyles et Michael Norman en guise de grands favoris", selon Van Branteghem. "Côté belge, il sera très intéressant de suivre la prestation du champion du monde junior Jonathan Sacoor sur 400 m. Il dispose d’une des dix wildcards belges des finales de Diamond League-finales et pourra profiter d’un plateau exceptionnel pour signer le minima pour le Mondial."

"Le public belge va également savourer le saut en hauteur féminin, avec Nafi Thiam. Notre championne du monde et championne olympique de l’heptathlon a signé avec son 2m02 la seconde performance mondiale de l’année en 2019. Elle pourra peut-être approcher le record de Belgique de 2m05 de Tia Hellebaut à la faveur de son dernier test avant Doha? Cela promet une bataille très ouverte et passionnante pour les places d’honneur. Maria Lasitskene est sans doute sur une autre planète dans la lutte pour les diamants."

Difficlie d’évoquer en détail les 15 finales de vendredi, mais Van Branteghem pointe le 5000 féminin ("un sprint final passionnant entre Obiri et Hassan"), le triple saut masculin ("Taylor et Claye à l’assaut du record du meeting, sous les yeux de la légende Willie Banks en tribune") et le 100 m féminin  ("la jeune maman Fraser-Pryce à nouveau au top, la star montante Asher-Smith, et la présence de Schippers chez les voisins belges").

Avec la perspective du CM de Doha, Van Branteghem promet un grand cru. "Se mesurer et battre ses principaux adversaires à trois semaines d’un CM peut donner un gros avantage psychologique. Dans un stade Roi Baudouin copieusement rempli, tout le monde sera en super forme. Je m’attends certainement à plusieurs meilleures performances mondiales de l’année et quelques tickets pour les Mondiaux côté belge. Au total, 22 athlètes belges seront en action, ce qui est toujours agréable pour le public local."

"Et lorsqu’en quittant le stade, vous voyez des spectateurs ravis qui ont assisté à des records, et à un bon concert, on peut parler d’un meeting réussi", a conclu Van Branteghem.