01 septembre, 2017

L'AG Mémorial Van Damme sacre les lauréats de la Diamond League, MPM pour Shaunae Miller-Uibo

La 41e édition de l'AG Mémorial Van Damme s'est déroulée dans une atmosphère plus feutrée que d'habitude en raison d'une panne de courant qui a frappé Bruxelles mais il en fallait bien plus que cela pour attenter à la bonne humeur du public et des athlètes.

Malgré la fatigue d'une longue saison et des circonstances atmosphériques assez fraîches, ils ont donné le meilleur d'eux-mêmes et cela nous a valu quelques très belles prestations.

La plus belle performance de la soirée est à mettre à l'actif de la Bahaméenne Shaunae Miller-Uibo, qui a signé une MPM de l'année sur 400 m. en 49.46. La précédente marque de l'année appartenait à l'Américaine Allyson Felix, en 49.65 durant les Mondiaux de Londres.


Déjà victorieuse du 200 m de la Diamond League le 24 août à Zurich, la championne olympique a devancé la Bahreïnie Salwa Eid Naser (49.88), médaillée d'argent aux Mondiaux, et l'Américaine Courtney Okolo (50.91). De quoi atténuer largement sa déception de n'avoir terminé que 4e aux championnats du monde.

Sans Dafne Schippers, le 100 m. s'annonçait très ouvert. C'est la Jamaïcaine Elaine Thompson, seulement 5e à Londres, qui l'a emporté en 10.92. Elle devance d'un centième l'Ivoirienne Ta Lou, médaillée d'argent aux championnats du monde.

Egalement médaillée d'argent aux récents Mondiaux derrière sa compatriote Kori Carter, Dalilah Muhammad s'est adjugée le 400m haies en 53.89. Elle a laissé derrière elle la Tchèque Zuzana Hejnova (53.93) et l'Américaine Ashley Spencer (54.92).

Le 1500m a tenu toutes ses promesses. On attendait une revanche de Hassan, qui avait loupé la médaille à Londres. En tête à 100 m de l'arrivée, elle a toutefois de nouveau du laisser la victoire à Faith Kipyegon, qui remporte ainsi le Diamond Trophy en 3:57.04.

La championne du monde kenyane Hellen Obiri a gagné le 5.000m de la finale de la Diamond League. Obiri s'est imposée en 14:25.88 sur la piste du stade Roi Baudouin, 7 secondes au-dessus de son meilleur temps de l'année (14:18.37). Sa compatriote Caroline Chepkoech Kipkirui a pris la 2e place (14:27.55). L'Ethiopienne Senbere Teferi (14:32.03) a complété le podium.

NAFI THIAM JUSTE DERRIÈRE LES MEILLEURES

Dans les concours féminins, la perchiste russe Mariya Lasitskene, championne du monde, a sauté 2,02 m et remporté la finale ainsi que le chèque de 50.000 dollars qui l'accompagne. Elle a a devancé l'Ukrainienne Yuliya Levchenko (1m94), vice-championne du monde, et la Tchèque Michaela Hruba (1m88). Elle a ensuite tenté de régaler le public avec une barre à 2,08m mais en vain. Nafi Thiam, qui avait reçu une wildcard pour participer à ce concours devant son public, a franchi 1m88 à son deuxième essai. Elle se classe quatrième.

La Grècque Ekaterini Stefanidi s'impose à la perche. Elle a franchi 4,85 m à son premier essai tandis que Sandi Morris a échoué à cette hauteur. Stefanidi a encore placé la barre à 4,92 m. Sans succès.

La championne du monde croate Sandra Perkovic a remporté le disque grâce à un lancer à 68m82 devant l'Australienne Dani Stevens (65m85) et la Cubaine Denia Caballero (64m61). Le mois passé, Perkovic avait remporté le titre mondial à Londres avec un jet à 70m31, déjà devant Stevens.

Ivana Spanovic a gagné la longueur avec un bond à 6m70. La Serbe a devancé la Britannique Lorraine Ugen (6m65) et l'Américaine Shakeela Saunders (6m64). Spanovic s'était classée quatrième à Londres (6m96). L'Américaine Brittney Reese avait été sacrée (7m02).

UN NOUVEAU ROI DU SPRINT?

Chez les hommes, on a peut-être assisté à la naissance d'un nouveau phénomène du sprint sur 200 m. Le jeune Américain Noah Lyles, 20 ans, s'est montré le plus rapide en 20.00 (vent: +0,9 m/s). Il a devancé d'un petit centième son compatriote Ameer Webb. Le Turc Ramil Guliyev, champion du monde surprise à Londres, a pris la troisième place en 20.02.

Le Jamaïquain Yohan Blake, champion du monde en 2011, s'est offert le 100m en 10.02 devant l'Américain Michael Rodgers (10.09) et un autre Jamaïquain, Julian Forte (10.12). Asafa Powell, le 3e Jamaïquain au départ, a pris la 4e place en 10.18. L'épreuve ne faisait pas partie à Bruxelles du programme de la Diamond League dont la finale a été remportée à Zurich par le Britannique Chijndu Ujah (9.97) la semaine dernière.

Le 400 m ne comptait pas pour la Diamond League mais avec les trois frères Borlée au départ, il valait la peine d'être vécu. Ils n'ont toutefois rien pu faire face au rapide Dominicain Luguelin Santos (45.67), qui devance les Britanniques Rabah Yousif (46.10) et Martyn Rooney (46.29). Dylan est le plus rapide des Borlée, il se classe 4e devant Jonathan et Kevin.

L'athlète du Botswana, Nijel Amos, qui a dominé toute la saison sur 800 m en est récompensé par une victoire en finale en 1.44.53. Il devance les Polonais Lewandowski et Kszczot.

Le champion du monde, le Kenyan Elijah Motonei Manangoi, a remporté le 1.500m en 3:38.97 devant le Français Mahiedine Mekhissi, 2e en 3:39.42 et l'Australien Jordan Williamsz, 3e en 3:40.03. Côté belge, Isaac Kimeli a pris la 7e place en 3:41.45, Ali Hamdi la 9e en 3:41.88 et Tarik Moukrime, qui a failli trébucher dans le dernier virage, a fini 10e en 3:44.11.

Le Kenyan Conseslus Kipruto, champion du monde de la discipline, a remporté le 3.000m steeple en 8:04.73 et est ainsi le vainqueur final de la Ligue de Diamant, empochant un chèque de 50.000 dollars. Il a devancé le Marocain Soufiane El Bakkali (8:04.83) et l'Américain Evan Jager (8:11.71).

MILANOV QUATRIÈME

Philip Milanov se classe 4e du lancer du disque en 64,76 m. C'est le Lituanien Andrius Gudzius qui l'emporte avec un jet à 68m16.

Au triple saut masculin, l'Américain Christian Taylor remporte le jackpot de la Diamond League en franchissant 17m49. Il devance son compatriote Will Claye (17m35) et le Cubain Pedro Pablo Pichardo (17m32).

PHOTOS >>