31 août, 2018

Coleman et Barega illuminent le 42ème AG Mémorial Van Damme

Le spectacle fut comme attendu au rendez-vous de l'édition 2018 de l'AG Mémorial Van Damme, avec 15 finales de l'IAAF Diamond League au programme au Stade Roi Baudouin à Bruxelles. Christian Coleman et Selemon Barega ont brillé, Caterine Ibarguen s'offrant le luxe d'un double jackpot.

Le silence s'est fait dans le Stade Roi Baudouin au moment du départ du 100 m messieurs, le grand moment de ce 42ème AG Mémorial Van Damme. Au bout de la ligne droite de la piste bruxelloise réputée très rapide, l'Américain Christian Coleman a en effet franchi la ligne d'arrivée en 9"79, soit le meilleur chrono de l'année et un nouveau record personnel, à seulement 3 centièmes du record du meeting détenu par Usain Bolt ! Ils sont quatre à être descendus sous les 10 secondes puisque l'Américain Ronnie Baker, le grand favori, s'est classé 2ème en 9"93, devant le Jamaïcain Yohan Blake (9"94). Le Britannique Reece Prescod a lui couru en 9"99, échouant au pied du podium du 100 m le plus rapide de 2018.

9 RECORDS PERSONNELS SUR 5000 M

Un autre grand moment a été offert par Selemon Barega. L'Ethiopien a fait fort, très fort, sur 5000 m, s'imposant en 12'43"02. Il s'agit tout simplement d'un nouveau record personnel, d'une nouvelle meilleure performance mondiale de l'année et d'un nouveau record de la Diamond League. Excusez du peu ! Les Ethiopiens furent par ailleurs à la fête dans le plus grand 5000 m de l'histoire du Mémorial (8 athlètes sous les 13 secondes et 9 records personnels !) puisqu'ils sont cinq aux cinq premières places, avec Hagos Gebrhiwet (12'45"82) et Yomif Kejelcha (12'46"79) aux deuxième et troisième places avec là aussi deux records personnels à la clé.

Un saut à 6m80 a permis à la Colombienne Caterine Ibarguen d'être sacrée championne 2018 de la Diamond League de la longueur. Une victoire qui en succède à une autre la veille pusique la Colombienne avait déjà remporté le Diamond Trophy au triple saut jeudi à Zürich. Ibarguen est ainsi la seule athlète à décrocher le double jackpot de la Diamond League.

PERKOVIC N'EST PLUS INVINCIBLE

Une surprise était tombée dès le début de la soirée au lancer du disque féminin. Invaincue en Diamond League depuis 2012, la Croate Sandra Perkovic n'a terminé que troisième avec un lancer à 64m31. C'est la Cubaine Yaimé Perez qui, avec 65m00, a mis fin au brevet d'invincibilité de Perkovic pour remporter la Diamond League 2018. La Brésilienne Andressa De Morais (64m65) se classe deuxième.

Sur 3000 m steeple, Beatrice Chepkoech a établi un nouveau record du meeting en 8'55"10. Elle a ainsi pulvérisé de 10 secondes le précédent record. Norah Jeruto, 2ème avec 8'59"62 (nouveau record personnel), et Hyvin Kiyeng, 3ème en 9'01"60, ont complété un podium 100% kenyan.

SHUBENKOV AVALE LES HAIES

Autre course d'obstacles, autre superbe chrono: Sergey Shubenkov, l'homme le plus rapide de l'année, s'est imposé sur 110m haies en descendant sous les 13 secondes. Vainqueur avec l'excellent chrono de 12"97, le Russe a devancé l'Espagnol Ortega (13"10) et le Jamaïcain Parchment (13"35). Chez les dames, l'Américaine Brianna McNeal fut la plus rapide sur 100 m haies, en 12"61. Sa compatriote Kendra Harrison (12"63) et la Jamaïcaine Danielle Williams (12"64) terminent dans un mouchoir.

MORGUNOV HAUT PERCHÉ

Concours très attendu, avec la participation de pas moins de 7 athlètes ayant déjà franchi 6 m, le saut à la perche a vu Timur Morgunov s'imposer avec 5m93. Le Russe l'a emporté devant l'Américain Sam Kendricks (5m88) et le Canadien Shawnacy Barber (5m83).

Le 1500 m dames a donné lieu à une course à suspense. La Britannique Laura Muir (3'58"49) a eu le dernier mot sur le fil devant l'Américaine Shelby Houlihan (3'57"34) et la Néerlandaise Sifan Hassan (3'59"41), déjà deuxième de la finale du 5000 m jeudi à Zürich.

COUP DE JEUNE AU DISQUE

La finale du 400 m dames a vu la victoire de l'athlète du Bahrein Salwa Eid Naser (49"33) alors qu'au disque messieurs, c'est le plus jeune des finalistes, le Jamaïcain Fedrick Dacres (24 ans), qui est allé le plus loin avec 68m67, le Lituanien Andrius Gudzius (67m56) et le Suédois Daniel Stahl (66m74) devant se contenter des premiers accessits.

Sur 800 m messieurs, le Kenyan Emmanuel Kipkurui Korir s'est adjugé le chèque de 50.000 dollars promis à chaque vainqueur d'une finale de la Diamond League. Il a gagné en 1'44"72, devançant le Polonais Marcin Lewandowski (1'45"21) et le Kenyan Cheruiyot Rotich (1'45"28).

La Bahaméenne Shaunae Miller-Uibo a elle triomphé sur le double hectomètres. Victorieuse en 22"12, elle a devancé sur la ligne deux Néerlandaises: Dafne Schippers (22"53) et Jamile Samuel (22"64).

Enfin, l'Australien Brandon Starc (2m33) s'est offert le jackpot à la hauteur, le Portugais Pedro Pablo Pichardo en faisant de même au triple saut (17m49), devant les Américains Christian Taylor (17m31) et Donald Scott (17m25).

La première des 16 finales bruxelloises s'était pour rappel déjà déroulé jeudi. Sur la prestigieuse Grand-Place, la championne du Monde chinoise Lijao Gong a remporté la Diamond League pour la deuxième année consécutive au lancer du poids. 

Les lauréats de la Diamond League à Bruxelles:

messieurs:

  • saut à la perche: Timur Morgunov (Rus)
  • disque: Fedrick Dacres (Jam)
  • hauteur: Brandon Starc (Aus)
  • 110m haies: Sergey Shubenkov (Rus)
  • triple saut: Pedro Pablo Pichardo (Por)
  • 100m: Chris Coleman (USA)
  • 800m: Emmanuel Kipkurui Korir (Ken)
  • 5000m: Selemon Barega (Eth)

dames:

  • lancer du poids: Lijao Gong (Chi)
  • disque: Yaimé Perez (Col)
  • longueur: Caterine Ibarguen (Col)
  • 400m: Salwa Eid Naser (Bhr)
  • 3000m steeple: Beatrice Chepkoech (Ken)
  • 1500m: Laura Muir (Gbr)
  • 100m haies: Brianna McNeal (USA)
  • 200m: Shaunae Miller (Bah)