05 septembre, 2019

Banks, Devers et Coe intègrent le Hall of Fame de l’AG Mémorial Van Damme

A l’occasion d’un dîner de gala jeudi soir à Bruxelles, Willie Banks, Gail Devers et Sebastian Coe ont effectué leur entrée officielle au Hall of Fame de l’AG Mémorial Van Damme.

Les projecteurs se tourneront également vers eux durant le meeting vendredi soir. Les spectateurs présents dans le Stade Roi Baudouin pourront revivre sur écran géant les moments magiques de leur carrière au Mémorial.

Le Hall of Fame de l’AG Mémorial Van Damme avait été créé en 2017. Banks, Devers et Coe y rejoignent Heike Drechsler, Steve Cram, Merlene Ottey, Hicham El Guerrouj, Kim Gevaert, Tia Hellebaut et Wilfried Meert, déjà mis à l’honneur précédemment. Retrouvez ici ce que Willie Banks, Gail Devers et Sebastian Coe représentent pour le Mémorial : 

Hall of Fame – Willie Banks

Willie Banks compte cinq participations à l’AG Mémorial Van Damme. Après trois deuxième places consécutives, l’excentrique et très populaire triple sauteur avait finalement goûté à la victoire en 1985. L’Américain s’était à l’époque imposé à Bruxelles avec un saut phénoménal à 17m58.

Cette marque de 17m58 représenta la quatrième meilleure performance de la carrière de Banks et demeura le record du meeting pendant pas moins de dix ans. Jusqu’à ce que le Britannique Jonathan Edwards ne l’améliore de 2 centimètres en 1995.

Ce même Edwards avait également déjà dépossédé Banks de son record du monde la même année à Salamanca. Le saut de 17m97 réussi par Banks en 1985 lors des Championnats des Etats-Unis à Indianapolis aura ainsi fait autorité pendant dix années avant d’être effacé des tablettes.

Malgré son statut de recordman du monde, Banks ne fut jamais sacré champion olympique. Il se contenta en effet de la sixième place tant à Los Angeles en 1984 qu’à Séoul en 1988. En 1980, Banks n’avait pas participé aux Jeux de Moscou suite au boycott américain. 

Wilfried Meert à propos de Willie Banks : 

“Willie Banks était particulièrement apprécié des spectateurs. Je me souviens encore très bien de la banderole que certains fans avaient déployé au Heysel en 1985. ‘We love Willie’ y était marqué. La télé s’était empressée de zoomer dessus. Banks n’avait pas son pareil pour jouer avec le public. C’est lui qui a ‘inventé’ les applaudissements en rythme avant et pendant la course d’appel. Aujourd’hui, tous les athlètes demandent le soutien du public de cette manière, mais il est le premier à l’avoir fait au début des années 80 au meeting de Stockholm. Il avait également commencé à le faire lorsqu’il fut à Bruxelles, il avait directement conquis le cœur du public”.

Hall of Fame – Gail Devers

Gail Devers était une spécialiste du 100 mètres haies et du 100 mètres plat, une combinaison pour le moins inhabituelle. Entre 1992 et 2002, l’Américaine a participé à cinq reprises à l’AG Mémorial Van Damme et s’y est imposé pas moins de quatre fois : en 1992, 2000 et 2002 sur les haies et en 1996 dans le sprint.

La carrière de sportive de haut niveau de Devers a pourtant failli ne jamais avoir lieu. La maladie de Graves, une maladie auto-immune, lui fut en effet diagnostiquée en 1990 suite à une migraine violente et à des problèmes aux yeux. Les rayons qu’elle dut alors subir causèrent des problèmes sérieux au pied, à tel point que les médecins envisagèrent un moment l’amputation.

Il n’en fut heureusement rien. Devers récupéra finalement parfaitement et entama une carrière phénoménale avec pour points d’orgue des médailles d’or olympiques sur 100 mètres aux Jeux de Barcelone 1992 et Atlanta 1996. Avec l’équipe américaine, elle décrocha également l’or olympique sur 4x100 mètres à Atlanta.

Wilfried Meert à propos de Gail Devers :

“Auprès du grand public, Gail Devers est surtout connue pour être cette athlète aux ongles incroyablement longs et colorés, mais nous devons avant tout nous souvenir d’elle pour ses performances phénoménales sur la piste. Triple championne olympique, quintuple championne du monde outdoor et quadruple championne du monde indoor. Une vraie grande dame ! Elle a toujours disputé de grands concours au Mémorial. En 2002, alors qu’elle avait presque 36 ans, elle s’imposa ici sur 100 mètres haies en 12.49. La classe mondiale !”

Hall of Fame – Sebastian Coe

Un lien très fort unit Sebastian Coe et l’AG Mémorial Van Damme. Âgé à l’époque de 21 ans, l’actuel président de l’IAAF fut présent lors de la toute première édition du Mémorial en 1977. Il allait ensuite y réaliser un record du monde quatre ans plus tard. 

16 août 1977. Le 800 mètres à Bruxelles constitue la première course du grand espoir britannique Sebastian Coe à l’étranger. Le Kenyan Mike Boit remporte le double tour de piste mais Coe termine à une belle troisième place. Un an plus tard, Coe, un an plus fort, s’aligne à nouveau au départ du 800 m au Heysel : il gagne cette fois la course avec en prime un nouveau record de Grande-Bretagne.

En 1981, un an après être devenu champion olympique du 1500 mètres à Moscou, Coe dispute le mile à Bruxelles. Son objectif : récupérer le record du monde dont Steve Ovett l’a dépossédé deux jours avant le Mémorial. Mission accomplie, avec brio ! Coe améliore en effet de plus d’une seconde le temps de son grand rival. Le chrono de 3:47.33 devient ainsi le premier record du monde à figurer sur les tablettes du Mémorial ! 

Wilfried Meert à propos de Sebastian Coe :

“En 1977, personne en Belgique n’avait jamais entendu parler de Sebastian Coe. Nous ne l’avons ajouté à la liste des participants que la veille du meeting sur l’insistance de son manager et de son papa Peter, qui était aussi son coach. Nous ne l’avons pas regretté. L’amour entre le Mémorial et Sebastian Coe était et est réciproque. Après sa carrière aussi, il est souvent venu voir le Mémorial, en qualité de président de l’IAAF depuis 2015”.